L’Encyclopédie/1re édition/BANNEAU

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 60).

BANNEAU, est quelquefois la même chose, ou un diminutif de la banne ; quelquefois c’est une mesure des liquides, & quelquefois un vaisseau propre à les transporter. On s’en sert de cette derniere espece pour porter la vendange ; & les Vinaigriers qui courent la campagne, ont aussi des banneaux, dont deux sont la charge d’un cheval : ceux-ci sont couverts par-dessus, & ont en bas une canelle ou robinet pour tirer le vinaigre. Banneau est aussi le nom de tinettes de bois, qu’on met des deux côtés d’un cheval de bât ou autre bête de somme, pour transporter diverses sortes de marchandises : il contient environ un minot de Paris.