L’Encyclopédie/1re édition/BARRILLAGE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 95-96).
◄  BARRIL
BARRILLARD  ►

BARRILLAGE, s. m. (Commerce.) se dit des petits barrils qui tiennent environ la huitieme partie du muid & au-dessous.

En fait de commerce de saline, barrillage s’entend de toutes sortes de tonneaux ou futailles, comme gonnes, hambourgs, barrils, demi-barrils, &c. Il y a des contrôleurs du barrillage de la saline.

L’ordonnance des Aides de 1680, tit. 4. des entrepôts & du barrillage, défend expressément de faire le barrillage, c’est-à-dire de faire arriver du vin en bouteilles, cruches ou barrils, ni vaisseaux moindres que muid, demi-muid, quart & huitiemes, à l’exception des vins de liqueur qui viennent en caisse. Il n’est pas même permis aux débitans d’avoir chez eux du vin en bouteilles, cruches & barrils. (G)