L’Encyclopédie/1re édition/BASSE-COUR

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 121).

Basse-cour, s. f. terme d’Architecture ; on appelle ainsi, dans un bâtiment construit à la ville, une cour séparée de la principale, autour de laquelle sont élevés des bâtimens destinés aux remises, aux écuries, ou bien où sont placés les cuisines, offices, communs, &c. Ces basses-cours doivent avoir des entrées de dégagement par les dehors, pour que le service de leurs bâtimens se puisse faire commodément & sans être apperçû des appartemens des maîtres & de la cour principale.

Pour l’ordinaire ces basses-cours ont des issues dans la principale cour ; mais la largeur des portes qui leur y donnent entrée s’accordant mal avec l’ordonnance d’un bâtiment régulier, il est mieux que les équipages, après avoir amené les maîtres près le vestibule, s’en retournent par les dehors pour aller à leur destination.

On appelle à la campagne basse-cour, non-seulement celles qui servent aux mêmes usages dont nous venons de parler, mais aussi celles destinées au pressoir, sellier, bûcher, ainsi que celles des bestiaux, des grains, &c. (P)