L’Encyclopédie/1re édition/BECHIQUES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 187-188).
◄  BECHIN
BECHIRES  ►

* BECHIQUES, adj. nom qu’on donne, en Medecine, à tous les remedes indiqués dans la toux : il vient de βηξ, toux.

Quincy donne, dans sa Pharmacopée, la préparation du trochisque suivant, que M. James dit préférable à tout autre, & salutaire dans toutes sortes de toux. Prenez des quatre grandes semences froides écossées, de chacune deux onces ; graine de pavot blanc, une once ; mettez le tout dans un mortier de marbre ; versez dessus une quantité suffisante de jus de réglisse délayé dans de l’eau-rose, & de la consistance d’un sirop : faites une pulpe douce ; passez cette pulpe par un tamis, après y avoir ajoûté quatre ou cinq onces de pulpe de reglisse : ajoûtez ensuite storax dissous & passé, une once ; poudre d’iris, trois onces ; graine d’anis, une once ; fenouil, une once ; sucre fin, deux livres & demie : mettez le tout en une pâte, & faites-en des tablettes, dont vous pourrez user à discrétion.