L’Encyclopédie/1re édition/BOCARD

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 290).
◄  BOCANE
BOCARDO  ►

* BOCARD, s. m. moulin à pilon dont on se sert pour broyer la mine avant que de la mettre au feu, surtout lorsqu’elle est mêlée de pierre & de parties métalliques : un autre avantage de la mine bocardée, c’est qu’étant réduite en poudre, elle présente plus de surface à l’action du feu. Il n’y a guere de lavoirs sans être accompagné d’un bocard. Le bocard est une machine fort simple ; ce sont des poutres ferrées par un bout, tenues verticalement par des traverses de bois, entre lesquelles elles peuvent descendre & monter par le moyen d’un gros cylindre garni de cammes ou dents qu’une roue à eau fait mouvoir, & qui rencontrant en tournant des éminences pratiquées aux poutres ferrées ou pilons, les élevent & les laissent retomber lorsque les cammes viennent à s’échapper de dessous les éminences des poutres ferrées ou des pilons. Le bout ferré du pilon frappe dans une auge où l’on jette la mine à bocarder, & l’écrase. De cette mine écrasée, les parties métalliques étant les plus lourdes, tombent & restent au fond de l’auge ; les parties pierreuses & plus légeres sont entraînées par un courant d’eau qu’on fait passer sous les pilons. Du bocard la mine est portée au lavoir, & du lavoir au fourneau à griller. Voyez dans nos Planches de Minéralogie, & dans celles des grosses-Forges, plusieurs figures de bocard.