L’Encyclopédie/1re édition/BORDURE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 334-335).
◄  BORDOYER
BOREAL  ►

* BORDURE, s. f. se dit en général de tout corps appliqué sur les extrémités d’un autre, soit pour conserver ces extrémités, soit pour les orner, soit pour les fortifier.

Bordure, s. f. (en Architecture) est un profil en relief rond ou ovale, le plus souvent taillé de sculpture, qui renferme quelque tableau, bas-relief ou panneau de compartiment ; on appelle cadres, les bordures quarrées.

Bordure de pavé ; les Paveurs appellent ainsi les deux rangs de pierre dure & rustique, qui retiennent les bords du pavé d’une chaussée. (P)

Bordure en Boissellerie ; ce sont des feuilles de hêtre fort minces, portant environ six pouces de largeur ; on les appelle bordures, parce qu’elles servent à border les extrémités des seaux, boisseaux, minots, &c.

Bordure, s. f. (Corderie) tissu de chanvre ou sangle, large d’environ un pouce de roi, qui se fabrique par les Cordiers, & dont les Tapissiers se servent pour border les tentes, les tapisseries & autres gros ouvrages.

Bordure, (en Jardinage) se dit des plantes qui entourent les planches d’un potager. Voyez Border.

Bordure, (en Peinture) est un ornement qui regne tout autour d’un tableau, d’une estampe, &c. Une riche bordure, une bordure commune, une bordure d’or bruni, d’or mat, &c. « Les bordures, dit M. l’abbé du Bos, jettent un nouvel éclat sur les couleurs, & semblent en détachant les objets voisins, réunir mieux entre elles les parties dont ils sont composés ». Réfl. sur la Peint. (R)

Bordure, (en terme de Blason) est une espece de brisure en forme de passement plat au bord de l’écu, qu’elle environne tout autour en forme de ceinture, & sert à distinguer différentes branches.

La largeur de la bordure doit être d’environ une sixieme partie de l’écu.

La bordure simple est celle qui est toute d’une même couleur ou d’un même métal ; c’est la premiere brisure des puînés. Il y en a d’autres, componées, cantonnées, engrelées, endentées & chargées d’autres pieces, qui sont des brisures différentes des puînés de différens degrés.

Si la ligne qui constitue la bordure est droite, & la bordure unie, comme on dit en terme de blason, pour lors on ne nomme que la couleur ou le métal de la bordure, comme il porte de gueules à bordure d’or. Si la bordure est chargée de plantes ou de fleurs, on dit qu’elle est verdoyée de trefles. Si elle est d’hermine, de vaire, ou d’autre pelleterie, le terme d’art est bordée d’hermine.