L’Encyclopédie/1re édition/BOUCHERIE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 352-353).

* BOUCHERIE, s. f. (Police anc. & mod.) c’étoit chez les Romains, sous le regne de Néron, un grand bâtiment public élevé avec magnificence, où des marchands distribuoient la viande aux habitans. C’est de notre tems & dans nos villes de France, une rue infectée, où des gens chargés du même commerce, ont leurs étaux. Voyez Étal & Boucher.

Il y a aussi dans les maisons nombreuses attenant les grandes cuisines, une piece qui est destinée à contenir les grosses viandes, & qu’on appelle boucherie. Il faut avoir soin de n’y pas laisser un grand jour, d’y tenir toujours la viande suspendue, & d’y avoir une balance ou romaine pour la peser, avec une table & plusieurs tablettes.