L’Encyclopédie/1re édition/BRONCHOCELE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  BRONCHIQUE
BRONCHORST  ►

BRONCHOCELE, s. f. (Chirurgie.) ce mot vient du Grec βρόγχος, bronchus, la trachée, & de χηλη, enflure, tumeur. C’est une tumeur qui survient à la gorge, par le déplacement d’une partie de la membrane interne de la trachée artere. Cette membrane, en se dilatant, passe entre les anneaux cartilagineux de ce conduit, & forme à la partie antérieure du cou une tumeur mollasse, sans douleur, de même couleur que la peau, & qui s’étend quand on retient son haleine ; c’est proprement une hernie de la trachée-artere. Cette maladie, qui est rare, nuit beaucoup à la voix & à la respiration. Je crois que cette tumeur pourroit être comprimée par un bandage en bouton, comme quelques personnes le conseillent pour l’anevrysme : il ne faut pas confondre, comme on fait assez communément, la bronchocele avec une autre tumeur du cou qu’on nomme goitre. Voy. Goitre. (Y)

On prétend qu’il y a des gens qui ont des secrets pour fondre cette tumeur, sans être obligés d’employer les ferremens : si la chose est vraie, il seroit à propos de les engager par des récompenses à rendre cette composition publique ; ce seroit rendre un service signalé à nombre de personnes qui sont attaquées de cette maladie également incommode & desagréable. (N)