L’Encyclopédie/1re édition/CERUMINEUSE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 866).
◄  CERUMEN
CERVOISE  ►

CERUMINEUSE, adject. (en Anatomie.) se dit des glandes jaunes presque rondes ou ovales, suivant Duverney & Vieussens, qui percent de petits trous la peau du conduit auditif dans la partie de ce conduit collée aux tempes, & dans les fissures, & depuis la partie qui est couverte d’un cartilage, jusqu’à la moitié du canal, selon Morgagni, sur la convexité supérieure de la membrane où rampe un réseau réticulaire, celluleux, fort, fait d’aréoles qui les renferment. C’est par ces orifices que sort cette espece de cire jaune, huileuse, amere, & qui prend feu lorsqu’elle est pure & fort épaisse. Faute de ce suc, dont l’abondance peut cependant nuire, on devient sourd, ce qui arrive souvent pour cette raison dans la vieillesse, comme le racontent Valsalva, Morgagni & Duverney ; & à dire vrai, les Chirurgiens empiriques qui ignorent combien les causes de la vraie surdité sont profondement cachées dans cet organe, ne guérissent que celle-là. Haller, Comment. Boerhaav. (L)