L’Encyclopédie/1re édition/CHALUMEAU

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CHALUC
CHALUS  ►

* CHALUMEAU, s. m. (Musique & Lutherie.) cet instrument passe pour le premier instrument à vent dont on ait fait usage. C’étoit un roseau percé à différentes distances. On en attribue l’invention aux Phrygiens, aux Lybiens, aux Egyptiens, aux Arcadiens, & aux Siciliens : ces origines différentes viennent de ce que celui qui perfectionnoit passoit à la longue pour celui qui avoit inventé. C’est en conséquence qu’on lit dans Pline, que le chalumeau fut trouvé par Pan, la flûte courbe par Midas, & la flûte double par Marsias.

Notre chalumeau est fort différent de celui des anciens : c’est un instrument à vent & à anche, comme le hautbois. Il est composé de deux parties ; de la tête, dans laquelle est montée l’anche semblable à celle des orgues, excepté que la languette est de roseau, & que le corps est de bouis ; du corps de l’instrument, où sont les trous au nombre de neuf, marqués dans la figure, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8. Le premier trou 1, placé à l’opposite des autres, est tenu fermé par le pouce de la main gauche ; les trois suivans 2, 3, 4, le sont par les doigts index, moyen, & annulaire de la même main ; les trous 5, 6, 7, 8, sont fermés par les quatre doigts de la main droite. Il faut remarquer que le huitieme trou est double, c’est-à-dire que le corps de l’instrument est percé dans cet endroit de deux petits trous, placés à côté l’un de l’autre. Celui qui joüe de cet instrument, qui se tient & s’embouche comme la flûte-à-bec (voyez Flute-à-bec), ferme à la fois ou séparément les deux trous, comme il convient, & tire un ton ou un semi-ton, ainsi qu’on le pratique sur divers autres instrumens.

Ce chalumeau a le son desagréable & sauvage : j’entends, quand il est joüé par un musicien ordinaire ; car il n’y a aucun instrument qui ne puisse plaire sous les doigts d’un homme supérieur ; & nous avons parmi nous des maîtres qui tirent du violoncelle même des sons aussi justes & aussi touchans que d’aucun autre instrument. Il paroît que le chalumeau, dont la longueur est moindre que d’un pié, peut sonner l’unisson des tailles & des dessus du clavecin. Il n’est plus en usage en France. Voyez la Planche de Lutherie, fig. 20, 21, & 22. La figure 20 représente l’instrument entier vû en-dessous ; la figure 21, le corps de l’instrument vû en-dessus ; & la figure 22, l’anche séparée.

* Chalumeau, chez les Orfevres, Emailleurs, Metteurs-en-œuvre ; c’est un tuyau de cuivre assez long, plus gros à son embouchure qu’à l’autre bout, qui est recourbé, & va en diminuant toûjours jusqu’à son extrémité : on en met l’ouverture la plus grande dans sa bouche ; l’ouverture la plus petite correspond à la flamme de la lampe ; & l’air qui s’en échappe, dirige cette flamme en cone sur la piece qu’on veut souder. Voyez Planc. de Joaillier & Metteur-en-œuvre C D, figure premiere.