L’Encyclopédie/1re édition/CHARLATANNERIE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  CHARLATAN
CHARLEMONT  ►

* CHARLATANNERIE, s. f. c’est le titre dont on a décoré ces gens qui élevent des treteaux sur les places publiques, & qui distribuent au petit peuple des remedes auxquels ils attribuent toutes sortes de propriétés. Voyez Charlatan. Ce titre s’est généralisé depuis, & l’on a remarqué que tout état avoit ses charlatans ; ensorte que dans cette acception générale, la charlatannerie est le vice de celui qui travaille à se faire valoir, ou lui-même, ou les choses qui lui appartiennent, par des qualités simulées. C’est proprement une hypocrisie de talens ou d’état. La différence qu’il y a entre le pédant & le charlatan, c’est que le charlatan connoît le peu de valeur de ce qu’il surfait, au lieu que le pédant surfait des bagatelles qu’il prend sincerement pour des choses admirables. D’où l’on voit que celui-ci est assez souvent un sot, & que l’autre est toûjours un fourbe. Le pédant est dupe des choses & de lui-même ; les autres sont au contraire les dupes du charlatan.