L’Encyclopédie/1re édition/CHENEVIERE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CHENEVI
CHENEVOTTE  ►

CHENEVIERE, s. f. (Agricult.) piece de terre dans laquelle on a semé du chenevi. On choisit toujours pour cet effet une terre douce, aisée à labourer, un peu légere, mais bien fertile, bien fumée & amendée. Dans les terreins secs, le chanvre est trop bas, & la filasse qui en provient est trop ligneuse.

Pour bien faire, il faut fumer tous les ans les chenevieres : cette opération se fait avec tous les engrais qui peuvent contribuer à rendre la terre légere, comme le fumier de cheval, de pigeon, les curures des poulaillers, &c.

On fume ordinairement avant le labour d’hyver. Il n’y a que le fumier de pigeon qu’on ne répand que dans les terres des derniers labours.

Le premier & le plus considérable des labours se donne dans les mois de Decembre & de Janvier : on le nomme entre-hyver. Il se fait à la charrue ou à la houe, & quelquefois à la bêche ; ce dernier moyen est plus long & plus pénible : mais c’est sans contredit le meilleur de tous.

Au printems, on prépare la terre à recevoir la semence par deux ou trois labours, qui se font de quinze en quinze jours. Si après tous ces labours il reste quelques mottes, on les rompt avec des maillets : car une cheneviere doit être aussi unie que les planches d’un parterre.