L’Encyclopédie/1re édition/COLONADE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  COLON

COLONADE, s. f. terme d’Architect. suite de colonnes disposées circulairemement, comme on les voit au bosquet de Proserpine du parc de Versailles, nommé la colonade. Celles qui sont rangées sur une ligne droite s’appellent communément péristyle. Voy. Péristyle.

Péristyle est le terme d’art pour les colonades droites ; & colonade est le mot dont on se sert vulgairement pour ces mêmes colonades ; ainsi on employe ce terme en parlant du magnifique péristyle du vieux Louvre, monument de la grandeur de Louis XIV. du génie de Perrault & du zele de Colbert ; ouvrage que le cavalier Bernin admira en arrivant à Paris, & qu’on a masqué d’une maniere barbare par les bâtimens gothiques dont on l’a environné ; jusques-là que plusieurs habitans de Paris ne connoissent pas ce morceau d’architecture, l’un des plus beaux qu’il y ait au monde.

Une colonade palistyle est celle dont le nombre de colonnes est si grand, qu’on ne sauroit toutes les appercevoir d’un même coup d’œil : de ce genre est la colonade de la place de S. Pierre de Rome, qui consiste en deux cents quatre-vingts quatre colonnes de l’ordre dorique, toutes ayant plus de quatre piés & demi de diametre, & de marbre tiburtin. (P)

Colonades vertes, (Jardin.) sont des ornemens extrèmement curieux dans les jardins, mais d’une exécution très-difficile : nous n’en voyons presque que dans les jardins de Marly. L’orme mâle & le charme y sont plus propres que tous les autres arbres. (K)