L’Encyclopédie/1re édition/CONTRAIRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  CONTRAINTE

CONTRAIRE, OPPOSÉ, synon. (Gramm.) Le nord est opposé au midi. Les navigateurs ont souvent le vent contraire. (O)

Contraire, adj. (Logiq.) Voyez Proposition.

Contraire, (Jurisp.) Il y a action contraire & faits contraires.

Action contraire, en Droit, étoit opposée à l’action directe ; elle avoit lieu dans tous les contrats synallagmatiques, tels que le loüage, la vente, &c. Par exemple, dans le contrat de location, celui qui donnoit quelque chose à loyer, avoit une action directe contre le preneur pour être payé du prix de la location ; & l’action contraire étoit donnée au preneur pour obliger le bailleur de le faire joüir de la chose à lui donnée à loyer. Voyez instit. lib. III. tit. xxv. in princip. Il y avoit aussi une action contraire en matiere de tutelle ; voyez au ff. de contrariâ tutelæ actione.

Etre contraire en faits, c’est lorsqu’une partie allegue que les choses se sont passées d’une façon, & que l’autre partie allegue que les choses se sont passées autrement.

Faits contraires, sont des faits opposés les uns aux autres ; comme lorsqu’une partie soûtient qu’elle a possedé l’héritage contentieux, & que l’autre partie prétend aussi l’avoir possedé.

Etre appointé en faits contraires, c’est lorsque les parties sont appointées à faire preuve respective de leurs faits. Voyez Enquête, Faits, Preuve. (A)

Contraire, en Rhétorique, sont les choses opposées les unes aux autres. Le P. de Colonia pose trois sortes de contraires en Rhétorique, les adversatifs, les privatifs, & les contradictoires.

Les adversatifs sont ceux qui different absolument l’un de l’autre, comme la vertu & le vice, la paix & la guerre. Ainsi Cicéron a dit : si stultitiam fugimus, sapientiam sequamur ; & bonitatem si malitiam : & Quintilien ; malorum causa bellum est, erit emendatio pax. Drancés raisonne ainsi dans Virgile : nulla salus bello, pacem te poscimus omnes. Les privatifs sont les habitudes & les privations ; voyez Privatif. Les contradictoires sont ceux dont l’un affirme, & l’autre nie la même chose ou le même sujet ; voyez Propositions contradictoires}}. Chambers.

Le pere Jouvenci ajoute deux autres especes de contraires.

1°. Les relatifs, comme pere & fils, disciple & maître.

2°. Les repugnans, repugnantia, comme dans ce raisonnement : il l’aime, donc il ne lui a point fait de tort ; car il repugne qu’une personne qui en aime une autre lui fasse du tort. Il ne paroît pas néanmoins que les relatifs soient véritablement opposés. Voyez Relatifs. (G)