L’Encyclopédie/1re édition/CORDONNIER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CORDONNET
CORDOUAN  ►

CORDONNIER, s. m. (Art. méch.) ouvrier qui a le droit de faire & vendre des chaussures, en qualité de membre de la communauté de son nom. Cette communauté s’est partagée en quatre corps ; celui des cordonniers-bottiers, celui des cordonniers pour hommes, celui des cordonniers pour femmes, & celui des cordonniers pour enfans : aussi n’y a-t-il point de communauté qui ait tant d’officiers. Voyez-en le détail dans le dict. du Comm. Nous allons seulement dire un mot d’une communauté particuliere qui s’occupe du même métier ; c’est celle des freres cordonniers : elle s’établit en 1645. Ils ont un maître sous la conduite duquel ils vivent. Ils sont privilégiés du grand-prevôt de l’hôtel ; le privilége est expédié au nom du maître & de son office. Ils mettent en commun tout le provenant de leur travail. Les dépenses œconomiques faites, le reste est distribué aux pauvres. Ils ne font point de vœux. Ils ont seulement en vûe l’état de stabilité, de chasteté & de desappropriation. Voilà l’abregé des statuts de cette communauté vraiment utile, qui furent approuvés en 1664 par M. Hardouin de Perefixe.