L’Encyclopédie/1re édition/COUDRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  COUDRAN
COUDREMENT  ►

* COUDRE, v. act. c’est assembler deux substances qui peuvent se percer, soit avec une aiguille, soit avec une alène ou un poinçon, par le moyen d’un fil ou de quelqu’autre chose d’analogue au fil dont l’aiguille est enfilée, & qui suit l’aiguille à-travers les trous qu’elle fait aux substances qu’on veut assembler, ou qu’on passe dans les trous faits avec le poinçon ou quelqu’instrument semblable. Les Tailleurs cousent à l’aiguille enfilée de fil ou de soie ; les Tapissiers, à l’aiguille enfilée de soie ou de laine ; les Boyaudiers, à l’aiguille enfilée de filamens de boyaux ; les Cordonniers-bottiers, &c. au poinçon, à l’alène & au ligneul. Le ligneul est armé à son extrémité d’une soie de sanglier ou de cochon, qu’on passe facilement à-travers les trous que la pointe de l’instrument a faits, & que le ligneul est obligé de suivre quand on tire cette soie. On peut coudre encore avec le fil-d’archal.

Coudre, (Géogr. mod.) petite ville d’Italie en Savoie, dans le Chablais, près du lac de Geneve.