L’Encyclopédie/1re édition/COUREUR

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  COURESSE
COURGE  ►

COUREUR, s. m. (Gram.) en général, homme léger à la course.

Coureur, (Art milit.) cavaliers détachés pour battre l’estrade & reconnoître l’ennemi. On le dit aussi de ceux qui s’échappent du camp, ou qui s’écartent dans les marches pour aller en maraude.

Coureur, domestique gagé par un grand seigneur pour le précéder quand il sort, & exécuter ses ordres avec promptitude. Les coureurs sont en veste, ont un bonnet particulier, une chaussure légere, & un gros bâton serré par le bout : l’usage nous en est venu d’Italie.

Coureur de vin, officier qui porte à la suite du Roi, à la chasse & ailleurs, du vin, de l’eau, & de quoi se raffraichir.

Coureur, (Manege.) On appelle ainsi un cheval qui a la queue & une partie des crins coupés, & qui est propre pour la course, & particulierement pour la chasse & la bague.

Coureur de bague, cheval propre à courir la bague. Voyez Bague. (V)

Coureurs de bois, (Comm.) habitans de Canada qui vont trafiquer de pelleterie avec les Sauvages les plus éloignés, en suivant les lacs dans des canots.