L’Encyclopédie/1re édition/COUSU

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  COUSSINET
COÛT  ►

COUSU, part. (Maréch.) se dit d’un cheval fort maigre. On dit qu’il a les flancs cousus, pour dire qu’il y a si peu d’épaisseur d’un flanc à l’autre, qu’il semble qu’ils sont cousus ensemble.

On dit qu’un homme est cousu dans la selle, pour signifier qu’il est si ferme à cheval, qu’il en branle si peu, qu’il semble y être attaché. (V)

Cousu, en termes de Blason, signifie la même chose que rempli, & se dit d’une piece de métal ou de couleur placée sur le champ de l’écu. On l’appelle ainsi, parce que par la regle générale du Blason de ne pas mettre métal sur métal, ni couleur sur couleur, elle ne doit pas avoir place dans l’écu ; & l’on sauve cette espece d’irrégularité, en disant qu’elle y est cousue. Voyez le P. Menet. & le dictionn. de Trév.

Bonne de Lesdiguieres en Dauphiné, de gueules au lion d’or, au chef cousu d’azur, chargé de trois vases d’argent. (V)