L’Encyclopédie/1re édition/DÉMONSTRATION, TEMOIGNAGE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

DÉMONSTRATION, TEMOIGNAGE d’amitié, syn. (Gramm. & Morale.) Ces deux mots sont synonymes, avec cette différence d’un usage bisarre, que le premier dit moins que le second. Le P. Bouhours en a fait autrefois la remarque, & le tems n’a point encore changé l’application impropre de ces deux termes. En effet, les démonstrations en matiere d’amitié tombent plus sur l’extérieur, l’air du visage, les caresses ; elles designent seulement des manieres, des paroles flateuses, un accueil obligeant. Les témoignages, au contraire, vont plus à l’intérieur, au solide, à des services essentiels, & semblent appartenir au cœur. Ainsi un faux ami fait des démonstrations d’amitié ; un véritable ami en donne des témoignages. Ce sont des démonstrations d’amitié d’embrasser les personnes avec qui l’on vit, de les accueillir obligeamment, de les flater, de les caresser. Ce sont des témoignages d’amitié de les servir, de prendre leurs intérêts, & de les secourir dans leurs besoins. Rien de plus commun à la cour que des démonstrations d’amitié ; rien de plus rare que des témoignages. En un mot, les démonstrations d’amitié ne sont que de vaines montres d’attachement, d’affection ; les témoignages en sont des gages ; mais l’union des cœurs constitue seule la parfaite amitié. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.