L’Encyclopédie/1re édition/DIOSCURES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  DIOSCOREA
DIOXIE  ►

DIOSCURES, s. m. pl. (Myth.) surnom de Castor & de Pollux, qui signifie qu’ils étoient fils de Jupiter. Il vient du grec διὸς, Jupiter, & κοῦροι, enfant de Jupiter, qui selon la fable se déguisa en cygne pour séduire Leda leur mere. Ces deux héros furent du nombre des Argonautes, & rapporterent de la Colchide dans la Laconie la statue de Mars appellée Theritas. On croit qu’ils survécurent à l’enlevement de leur sœur Helene par Paris, & qu’ils ne furent déifiés que plus de trente ans après la prise de Troie. Ils avoient un temple à Athenes, & on les regardoit principalement comme des divinités chargées du soin d’appaiser les tempêtes, & par cette raison on leur donna aussi le surnom de dieux sauveurs. On prétendoit que les feux qui paroissent ordinairement sur la fin des tempêtes, étoient une marque de la présence & de la protection des Dioscures : idée superstitieuse que le Christianisme n’a pas entierement détruite, puisque les matelots regardent encore aujourd’hui ce météore comme quelque chose de divin, & lui rendent une espece de culte. Les uns le nomment saint Nicolas & saint Elme, d’autres corpo santo. En conséquence de cette idée, les sculpteurs & les monétaires ont désigné les Dioscures dans les bas-reliefs & dans les médailles, par une étoile placée au-dessus de leur bonnet. Il y a eu chez les anciens plusieurs autres Dioscures que les fils de Leda & de Jupiter. (G)