L’Encyclopédie/1re édition/DOMINICAINS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  DOMINGUE

DOMINICAINS, s. m. plur. (Hist. ecclés.) ordre religieux dont les membres sont appellés, en quelques endroits, Freres Prêcheurs, Prædicatores, & plus communément Jacobins ; parce que leur premier couvent de Paris fut bâti dans la rue S. Jacques, où il subsiste encore aujourd’hui. Voyez Jacobins & Prêcheurs.

Les Dominicains ont pris ce nom de leur fondateur S. Dominique de Guzman, gentilhomme Espagnol, né en 1170 à Calarvega, bourg du diocèse d’Osma, dans la vieille Castille. Il fut d’abord chanoine & archidiacre d’Osma, & prêcha ensuite avec beaucoup de zele & de succès contre les Albigeois en Languedoc, où il jetta les premiers fondemens de son ordre, qui fut approuvé en 1215 par Innocent III. & confirmé l’année suivante par une bulle d’Honorius III. sous la regle de S. Augustin, & sous des constitutions particulieres : ce pontife lui donna le titre de l’ordre des Freres Prêcheurs.

Le premier couvent des Dominicains en France fut fondé à Toulouse par l’évêque de cette ville, & par le comte Simon de Montfort, dont S. Dominique avoit par son éloquence secondé les exploits contre les Albigeois. Deux ans après, ces religieux eurent une maison à Paris, proche de celle de l’évêque ; & quelque tems après, leur couvent de la rue S. Jacques dont nous avons parlé. Ils furent reçûs de bonne-heure dans l’université de Paris.

S. Dominique ne donna d’abord à ses religieux que l’habit de chanoines réguliers ; savoir, une soutane noire & un rochet : mais en 1219, il le changea en celui que les Jacobins portent aujourd’hui, & qui fut, dit-on, montré en révélation par la sainte Vierge au bienheureux Renaud d’Orléans. Cet habit consiste en une robe, un scapulaire, & un capuce blancs, pour l’intérieur de la maison ; & une chape noire, avec un chaperon de même couleur, pour sortir au-dehors.

Cet ordre est répandu par toute la terre. Il a quarante-cinq provinces sous un général qui réside à Rome, & douze congrégations particulieres ou réformes, gouvernées par des vicaires-généraux. Il a donné à l’Eglise un grand nombre de saints, trois papes, plus de soixante cardinaux, plusieurs patriarches, six cents archevêques, plus de mille évêques, des légats, des nonces, des maîtres du sacré palais, à compter depuis S. Dominique, qui le premier a exercé cette fonction. La théologie, la chaire, les missions, la direction des consciences, & la littérature, ont assez fait connoître leurs talens. Ils tiennent pour la doctrine de S. Thomas, opposée à celle de Scot & de quelques autres théologiens plus modernes : ce qui leur a fait donner dans l’école le nom de Thomistes. Voyez Thomistes. Ils ont été autrefois inquisiteurs en France, & il y a toûjours à Toulouse un de leurs religieux revêtu de ce titre, mais sans fonction. Ils l’exercent cependant dans différens pays où est établi le tribunal de l’inquisition. Voyez Inquisition (G)