L’Encyclopédie/1re édition/ECHOPE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  ECHOMETRE
ECHOPER  ►

ECHOPE, s. f. (Commerce.) petite boutique attachée contre un mur, où des marchands débitent des denrées de peu de conséquence.

Les échopes sont ordinairement appuyées aux murs extérieurs des églises & des grandes maisons. Elles sont faites de planches, & quelquefois enduites de plâtre, avec un petit toit en appenti aussi de bois ou de toile cirée : la plûpart de celles-ci sont fixes, & se donnent à loyer.

Il y a aussi des échopes portatives & comme ambulatoires, qui sont pareillement de bois, & qu’on dresse sur quelques piliers au milieu des marchés & des places publiques, telles que sont les échopes des halles de Paris.

Enfin il y en a encore de plus legeres, & simplement couvertes & entourées de toile ; ce sont celles où les mercelots, vendeurs de pain d’épice, & autres, étalent leurs marchandises dans les foires & assemblées, fêtes de village, &c. Dictionn. de Comm. de Trév. & Chambers. (G)

Echope, (Gravure.) Les graveurs en taille-douce appellent échopes, des petits outils qu’ils font eux-mêmes avec des aiguilles cassées de différentes grosseurs ; ils les emmanchent au bout d’un petit morceau de bois. Voyez nos Planches de la Gravure.

Pour les aiguiser & former, on pose l’aiguille obliquement sur la pierre à huile, la tenant ferme, & appuyant légerement, en allant de la droite à la gauche, ce qui formant un biseau au bout de l’aiguille, lui donne une figure ovale, comme le représente celle de nos planches.

Il est important que la pierre à huile ait le grain fin & ne morde point trop fort ; car quand la pierre est rude, elle ne mange pas l’acier nettement, & laisse aux pointes un morfil qui est extrèmement préjudiciable en gravant sur le vernis.

Les échopes servent pour graver de gros traits. On les tient, en gravant, le biseau en-dessus, & l’on dégage la pointe lorsqu’on veut terminer la ligne par un trait fin : il est encore mieux de la terminer avec une pointe. Elles sont très-bonnes pour quelques parties de l’architecture, pour les paysages, les terrasses, &c. & comme il y a un côté fin à l’échope, un graveur adroit pourroit graver à l’eau-forte une planche entiere avec cet outil, faisant attention à le bien ménager.

Echopes des Graveurs en relief, en creux, & en cachets ; ce sont des especes de burins qu’ils nomment échopes. Il y en a de plusieurs sortes & de différentes formes ; les unes ont la pointe applatie, d’autres la pointe demi-ronde, & d’autres tranchantes. La partie A est celle qui caractérise l’échope, & la partie B sert à les emmancher comme les burins ; on s’en sert aussi de la même maniere. Elles ne sont en effet qu’une espece particuliere de burins. Voyez les figures des Planches de la Gravure ; la premiere est une échope plate, la seconde une échope ronde.

Echope, en terme d’Orfévre, est un instrument tranchant, dont ils se servent pour enlever les parties superflues d’une piece. Il y en a de plusieurs especes ; savoir, des échopes rondes, des onglettes, des échopes à pailler, &c. Voyez tous ces mots à leur article ; voyez aussi les Planches de Gravure.

Echope à arrêter, en terme de Metteur en œuvre, c’est un morceau de fer plat quarré, monté sur une poignée de bois, ayant deux biseaux formant un tranchant, que l’on émousse avec une lime, afin qu’en appuyant sur le métal on soit hors de risque de le couper : on s’en sert pour rabattre l’argent sur les pierres, lorsque la portée est formée, & qu’on est déterminé à sertir la pierre ; c’est la premiere opération du serti.

Echope à champlever, (Bijoutier.) c’est une échope dont la partie tranchante est moins large que celle de dessus ; elle sert à dépouiller les reliefs de la matiere qui les entoure, & à former les champs qui les font valoir, & tire son nom de son usage. Voyez Champlever.

Echope ronde, en terme de Bijoutier ; on se sert aussi quelquefois pour creuser les coulisses des porte-charnieres, d’échopes formées d’un fil d’acier rond, tiré à la filiere & trempé.

Echope à épailler, (Bijoutier.) cette échope est plate en-dessus, & mi-ronde ou d’un rond applati en-dessous ; elle sert à enlever les pailles d’une piece forgée.

Echope plate, en terme de Bijoutier, est celle dont la branche est applatie, & dont le tranchant est continué d’un angle à l’autre. Il y en a de grandes & de petites, qui ont différens usages.

Echope à refendre, (Metteur en œuvre.) c’est un instrument d’acier, très-plat & évuidé sur le dos, dont on se sert pour former les angles des brisures des boucles d’oreilles. Voyez Brisures. Voyez aussi la Planche du Metteur en œuvre.