L’Encyclopédie/1re édition/ECOUANNE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  ECOTÉ
ECOUANETTE  ►

* ECOUANNE, outil commun à un grand nombre d’ouvriers. Les Arquebusiers ont leur écouanne ou écoüaine ; c’est un morceau de fer ou d’acier trempé, dont la queue fait coude, avec le reste qui est emmanché, qui a le dessus cannelé en large, où les cannelures sont un peu élevées les unes au-dessus des autres, & un peu tranchantes. Les Arquebusiers s’en servent pour raper & raboter les moulures sur du bois. Ils en ont de plates & de convexes, de plus grandes & de plus petites. Les Facteurs ou Luthiers ont leurs écoüannes. Les Menuisiers s’en servent pour pousser des moulures. C’est à la monnoie une des limes des ajusteurs, pour diminuer le flanc quand il est trop fort de poids.

Celle du Potier-d’Etain est un morceau de fer de deux piés à deux piés & demi de long, & environ un pouce de large sur un peu moins d’épaisseur, garni de dents de deux côtés, faites à la lime, distantes de deux lignes l’une de l’autre. Il s’en sert pour raper ou limer les inégalités que font les gouttes d’étain sur la superficie des pieces où on a rebouché des trous, & dont on a épilé les jets avant que de les tourner ou réparer. Son écoüanne pour les pots est ordinairement droite, & a d’un côté les dents plates, & de l’autre demi-rondes ; & celle pour la vaisselle est plus large & plus courbée.

Il a d’autres écoüannes plus petites, dont les dents sont plus serrées ; il leur donne le nom de rape : elles servent plus souvent à achever qu’à apprêter, & à réparer. Voyez ces mots.

L’écoüanne du Tabletier-Cornetier est une espece de lime dont les dents, même dans les plus petites, sont plus grosses que celles des plus grosses limes. Il en a de plates, de triangulaires, &c. Celle des autres Tabletiers & des ouvriers en Marqueterie est la même. Voyez les Planches de ces différens arts ; vous y trouverez leurs écoüannes. Les ouvriers que nous venons de nommer ne sont pas les seuls qui se servent de cet outil ; mais il n’a rien de particulier dans leurs boutiques : il n’y varie que par la longueur & la largeur, & par la petitesse ou la force des dents. Ce n’est que la matiere à écoüanner qui occasionne ces différences.