L’Encyclopédie/1re édition/ESCALE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

* ESCALE, s. f. (Commerce.) On nomme ainsi, sur les côtes d’Afrique, ce qu’on appelle une échelle dans le Levant, c’est-à-dire un lieu de commerce où les marchands negres viennent apporter leurs marchandises aux Européens : on le dit aussi des endroits où les Européens vont faire la traite avec eux.

Au Senegal il y a quantité de ces escales le long de la grande riviere & de la riviere du Morphil, les unes à trente lieues, les autres jusqu’à cent lieues & davantage de l’habitation des François.

On nomme aussi escales sur l’Océan les ports où abordent les navires pendant leurs voyages, soit pour rafraîchissement & autres choses nécessaires, soit pour y décharger partie de leur fret, ou pour recevoir des marchandises dans leur bord.

Les escales en France pour Terre-Neuve sont Oleron, Broüage & la Rochelle, c’est-à-dire celles où les navires se fournissent ordinairement de sel, & souvent de biscuit, pour leur pêche.

Faire escaler, c’est entrer dans un port pour s’y rafraîchir, ou y prendre ou décharger des marchandises en passant. Dictionn. de Comm. de Trév. & de Chamb. (G)