L’Encyclopédie/1re édition/ESCLAVON

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  ESCLAVE
ESCOCHER  ►

ESCLAVON, s. m. (Hist. mod.) ou Langue esclavonne, est la langue des Sclaves anciens peuples de la Scythie européenne, qui vers l’année 518 quitterent leur pays, ravagerent la Grece, fonderent des royaumes dans la Pologne & la Moravie, & enfin s’établirent dans l’Illyrie, qui prit d’eux le nom de Sclavonia. Voyez Langue.

L’esclavon passe pour être, après l’arabe, la langue la plus répandue depuis la mer Adriatique jusqu’à la mer du Nord, & depuis la mer Caspienne jusqu’à la mer Baltique. Cette langue est, dit-on, commune à un grand nombre de peuples différens, qui descendent tous des anciens Sclaves ; savoir, les Polonois, les Moscovites, les Bulgares, les Carinthiens, les Bohémiens, les Hongrois, les Prussiens, les peuples de Soüabe : cependant chacun de ces peuples a son dialecte particulier ; & l’esclavon est seulement la langue mere de tous ces idiomes particuliers, comme du polonois, du russien, du hongrois, &c.

Suivant une chronique latine de Sclavis composée par Helmold prêtre de Bosow, & par Arnould abbé de Lubec, & corrigée par M. Leibnitz, il paroît que les Sclaves habitoient autrefois les côtes de la mer Baltique, & que ces peuples se divisoient en Orientaux & Occidentaux : dans cette derniere classe étoient les Russiens, les Polonois, les Bohémiens, &c. & dans la premiere étoient les Vandales.

Don Maur-Orbini Roser, de l’ordre de Malte, dans son histoire italienne des Sclaves, intitulée il regno de gli Slavi, imprimée en 1601, prétend que ces peuples étoient originaires de Finlande en Scandinavie. Laurent Pribero de Dalmatie soûtient, dans un discours sur l’origine des Sclaves, que ces peuples venoient de Thrace, qu’ils étoient les mêmes que les Thraces, & descendoient de Thiras septieme fils de Japhet. Théod. Policarpowitz, dans un dictionnaire grec, latin & esclavon, imprimé à Moscow en 1704, remarque que le mot sclava, d’où est formé esclavon, signifie en cette langue gloire. Chambers. (G)