L’Encyclopédie/1re édition/ESQUAIN, QUEIN, QLIN

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  ESPRIT
ESQUIF  ►

ESQUAIN, QUEIN, QLIN, (Marine.) Ce sont les planches qui bordent les deux côtés de l’acastillage de l’arriere, au-dessus de la lisse de vibord ; elles sont beaucoup moins épaisses que les autres bordages, & vont en diminuant vers le haut.

L’esquain, ou le bordage de l’acastillage, est tout ce qui se pose du côté de l’arriere, au-dessus de la lisse de vibord. La premiere planche qu’on met au-dessus de cette lisse, doit être de chêne, & épaisse, à cause du calfatage : il faut qu’elle ait au moins la moitié de l’épaisseur des planches du franc-bordage. On y fait une rablure sur le côté qui est par le haut, pour y faire entrer la premiere planche du véritable esquain. Dans les grands vaisseaux, les planches de l’esquain ont d’ordinaire un pouce ou un pouce & un quart d’épaisseur, & vont un peu en diminuant de largeur de l’arriere à l’avant ; mais c’est peu de chose ; car si la premiere planche de l’esquain a dix pouces de large vers l’arriere, elle n’aura que neuf pouces & demi en-avant. Voyez Acastillage.