L’Encyclopédie/1re édition/EUNOMIENS

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

EUNOMIENS, s. m. pl. (Hist. eccl.) secte d’hérétiques qui parurent dans le jv. siecle. C’étoit une branche des Ariens, ainsi nommée d’Eunome leur chef, qui ajoûta plusieurs hérésies à celles d’Arius. Cet homme fut fait évêque de Cyzique vers l’an 360, & enseigna d’abord ses erreurs en secret, puis ouvertement, ce qui le fit chasser de son siége. Les Ariens tenterent inutilement de le placer sur celui de Samosate : Valens le rétablit sur celui de Cyzique ; mais après la mort de cet empereur il fut condamné à l’exil, & mourut en Cappadoce.

Eunome soûtenoit entr’autres choses, qu’il connoissoit Dieu aussi parfaitement que Dieu se connoissoit lui-même ; que le Fils de Dieu n’étoit Dieu que de nom ; qu’il ne s’étoit pas uni substantiellement à l’humanité, mais seulement par sa vertu & par ses opérations ; que la foi toute seule pouvoit sauver, quoique l’on commit les plus grands crimes, & qu’on y perséverât. Il rebaptisoit ceux qui avoient été déjà baptisés au nom de la Trinité ; haïssant si fort ce mystere, qu’il condamnoit la triple immersion dans le baptême. Il se déchaîna aussi contre le culte des martyrs, & l’honneur rendu aux reliques des saints. Les Eunomiens soûtinrent aussi les mêmes erreurs : on les appelloit autrement Troglodytes. Voyez Troglodytes. Dictionn. de Trévoux & Chambers. (G)