L’Encyclopédie/1re édition/FALTRANCK

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  FALSTER
FALUNIERES  ►

FALTRANCK, (Medecine.) mot allemand que nous avons adopté, & qui signifie boisson contre les chûtes : c’est ce que nous appellons vulnéraires suisses.

Le faltranck est un mélange des principales herbes & fleurs vulnéraires que l’on a ramassées, choisies, & fait secher pour s’en servir en infusion : ces herbes sont les feuilles de pervenche, de sanicle, de véronique, de bugle, de pié-de-lion, de mille-pertuis, de langue de cerf, de capillaire, de pulmonaire, d’armoise, de bétoine, de verveine, de scrophulaire, d’aigre-moine, de petite centaurée, de piloselle, &c. On y ajoûte des fleurs de pié-de-chat, d’origanum, de vulnéraire rustique, de brunelle, &c. Chacun peut le faire à sa volonté : la classe des herbes vulnéraires est immense.

Ce faltranck nous vient de Suisse, d’Auvergne, des Alpes. Il est estimé bon dans les chûtes, dans l’asthme & la phthysie, pour les fievres intermittentes, pour les obstructions, pour les regles supprimées, pour les rhumes invétérés, pour la jaunisse : on y ajoûte de l’absinthe, de la racine de gentiane pour exciter l’appétit, de la petite sauge, de la primevere pour le rendre céphalique ; enfin on peut remplir avec ce remede mille indications : on peut couper l’infusion des herbes vulnéraires avec du lait, & le prendre à la façon du thé avec du sucre : cette infusion, lorsque les herbes ont été bien choisies, est fort agréable au goût, & bien des personnes la préferent au thé, si-tôt qu’elles y sont habituées. (b)