L’Encyclopédie/1re édition/FAUCONNIER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
FAUDAGE  ►

FAUCONNIER, s. m. (Hist. mod.) maître fauconnier du roi, aujourd’hui grand fauconnier de France. L’origine de fauconnier du roi est de l’an 1250. Jean de Beaune a exercé cette charge depuis ce tems jusqu’en 1258 ; Etienne Grange étoit maître fauconnier du roi en 1274. Tous ses successeurs ont eu la même qualité, jusqu’à Eustache de Jaucourt, qui fut établi grand fauconnier de France en 1406.

Le grand fauconnier de France a différentes sortes de gages ; outre les gages ordinaires, & ceux pour son état & appointemens, il en a comme chef du vol pour corneille, & l’entretien de ce vol ; pour l’entretien de quatre pages, pour l’achat & les fournitures de gibecieres, de leurres, de gants, de chaperons, de sonnettes, de vervelles & armures d’oiseaux, & pour l’achat des oiseaux. Il prete serment de fidélité entre les mains du roi : il nomme à toutes les charges de chefs de vol, lorsqu’elles vaquent par mort ; à la reserve de celles des chefs des oiseaux de la chambre & du cabinet du roi, & de celles de gardes des aires, des forêts de Compiegne, de l’Aigle, & autres forêts royales. Le grand fauconnier a seul le droit de commettre qui bon lui semble, pour prendre les oiseaux de proie en tous lieux, plaines, & buissons du domaine de sa majesté.

Les marchands fauconniers françois ou étrangers, sont obligés, à peine de confiscation de leurs oiseaux, avant de pouvoir les exposer en vente, de les venir présenter au grand fauconnier, qui choisit & retient ceux qu’il estime nécessaires, ou qui manquent aux plaisirs du roi.

Le grand-maître de Malte fait présenter au roi tous les ans douze oiseaux, par un chevalier de la nation, à qui le roi fait présent de mille écus, quoique le grand-maître paye à ce même chevalier son voyage à la cour de France.

Le roi de Danemark & le prince de Curlande envoyent aussi au roi des gerfauts, & autres oiseaux de proie.

Si le roi, étant à la chasse, veut avoir le plaisir de jetter lui-même un oiseau, les chefs pourvûs par le grand fauconnier, présentent l’oiseau au grand fauconnier, qui le met ensuite sur le poing de sa majesté. Quand la proie est prise, le piqueur en donne la tête à son chef, & le chef au grand fauconnier, qui la présente de même au roi. Voyez État de la France.

Le grand fauconnier de France d’aujourd’hui est Loüis César le Blanc de la Baume, duc de la Valliere, chevalier des ordres du Roi 2 Février 1749, capitaine des chasses de la varenne du louvre en Mars 1748, grand fauconnier de France en Mai de la même année.

Fauconnier, (Fauconn.) se dit de celui qui soigne & qui instruit toutes sortes d’oiseaux de proie.