L’Encyclopédie/1re édition/FEINTIERS ou ALOSIERES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  FEINTE
FELAPTON  ►

* FEINTIERS ou ALOSIERES, VERGUES, VERGUEUX ou RETS VERGUANS, CAHUYAUTIERS, termes de Pêche qui sont synonymes, & qui désignent une sorte de filet propre à prendre des aloses ; ce qui leur a fait donner aussi le nom d’alosieres : en voici la description.

Ce filet, qui est travaillé, est semblable à ceux dont on fait la dreige dans la mer (voy. Dreige), & fabriqué de même, à cette différence près, qu’il court 3 cordes le long du filet ; celle de la tête, que les Pêcheurs nomment la corde du liége ; celle du milieu, qu’ils nomment la corde du parmi ; & celle du pié, qu’ils appellent la corde du plomb, parce qu’elle en est garnie, comme les tramaux de la dreige : elle sépare la nappe & les tramaux en deux. La corde du parmi, qui ne se trouve point dans les filets de mer, sert à mieux soûtenir le filet, dont la nappe est formée d’un fil très-fin, & que les aloses, les saumons & autres gros poissons creveroient aisément sans cette précaution.

Pour faire cette pêche on jette le filet dans l’eau, après avoir mis une bouée au bout forain. Il y a dans chaque bateau quatre hommes d’équipage, deux qui rament, un qui gouverne, & un quatrieme qui pare ou tend le filet, dont la position est en-travers de la riviere, pour que le poisson qui s’abandonne au courant de l’eau, puisse s’y prendre. On pêche de flot & de jusant.

Cette pêche des aloses dure depuis le mois de Février jusqu’à la fin de Mai.

Les alosieres ont les mailles des hamaux, qui sont les deux rets extérieurs du tramail, de huit pouces en quarré. La toile, nappe ou flue a les mailles de deux pouces quatre lignes en quarré. Ces filets ne sont pas chargés de beaucoup de plomb par bas ; ensorte qu’étant considérés comme une dreige, ils ne causent point sur le fond de la riviere le même desordre que la dreige dans la mer, puisqu’ils ne font presque que rouler sur le sable.