L’Encyclopédie/1re édition/FLABELLATION

La bibliothèque libre.
◄  FIXITÉ

FLABELLATION, s. f. terme de Chirurgie, dont Ambroise Paré s’est servi pour exprimer le renouvellement de l’air sous un membre fracturé, ou son rafraîchissement, que l’on procure en changeant la partie de place, ou en la soûlevant quelquefois, dans la crainte qu’elle ne s’échauffe & qu’il ne survienne inflammation. Ce mot vient de flabellum, qui signifie éventail, ou souffle & agitation de l’air.

La cure universelle des fractures comprend trois intentions principales ; la premiere, de réduire les pieces d’os dans leur état naturel ; la seconde, de les maintenir dans cet état (voyez Fracture) ; & la troisieme consiste à prévenir les accidens, & à y remédier, s’ils surviennent.

Le plus commun de ces accidens, même dans les fractures les plus simples, est le prurit ou demangeaison ; il est quelquefois insupportable par la douleur qu’il cause, laquelle est bientôt suivie d’inflammation & d’ulcération, si l’on n’y remédie. On préviendroit cet accident, si l’on avoit pris le soin de bien laver la partie avec de l’eau ou du vin tiede, avant l’application du premier appareil. J’ai remarqué que le prurit, & les accidens qui en résultent, étoient plus fréquens dans les hôpitaux qu’ailleurs, & qu’il étoit presque toûjours causé par la malpropreté précédente. La compression des membres, les matieres transpirables retenues & échauffées, forment avec la crasse une acrimonie qui enflamme & ulcere la partie ; c’est pourquoi Paré dit qu’il faut, dans ce cas, lever l’appareil de trois en trois jours, pour donner de l’air à la partie, & faciliter la transpiration. Il prescrit la fomentation faite avec une décoction de sauge, de camomille, de mélilot, de roses, & semblables, bouillis dans de l’eau & dans du vin. S’il s’étoit formé des vésicules ou phlictaines, il faudroit les couper, & appliquer dessus quelqu’onguent rafraîchissant & dessicatif, comme l’onguent blanc de rhasis camphré. « Le chirurgien doit pareillement prendre garde, dit Ambroise Paré, que la partie blessée ait souvent une flabellation, afin qu’elle n’acquiere inflammation. La flabellation se fera en la changeant de place, & la soûlevant par fois. Tel précepte n’est seulement à noter pour les fractures, mais aussi pour toutes parties blessées & ulcerées ». (Y)