L’Encyclopédie/1re édition/FLANELLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  FLANDRE
FLANCONS  ►

* FLANELLE, s. f. (Draper. & Comm.) c’est une espece d’étoffe de laine, claire, peu serrée, qui n’est point piquée ou matelassée, mais qui est fort chaude, composée d’une trame & d’une chaine, & faite avec un métier de Tisserand à deux pédales, de la même maniere que l’on fabrique la revêche. Voyez Revêche.

Flanelles, terme de Manufacture de glaces. On appelle flanelles parmi les ouvriers qui mettent les glaces au teint, les pieces d’étoffe de laine, mollettes & peu serrées, à-travers desquelles se filtre le vif-argent qui coule de dessous une glace étamée. Elles servent à purifier ce minéral des ordures qu’il a contractées pendant le peu de tems qu’il a resté sur la feuille d’étain. On les appelle flanelles, parce qu’elles sont assez souvent de cette espece d’étoffe ; ainsi elles portent toûjours ce nom, de quelqu’étoffe qu’on se serve.

On nomme aussi flanelle, l’étoffe qu’on met sur la glace avant de la charger de plombs ou de boulets de canon, quoiqu’on y employe aussi d’autres étoffes, comme du molleton, de la revêche & de la serge. Voyez l’article Verrerie. Dictionn. de Trév. & de Conmerce.