L’Encyclopédie/1re édition/FONTANGE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  FONTARABIE
FONTE  ►

FONTANGE, s. f. (Modes.) Ce fut dans le dix-septieme siecle, je ne dirai pas une parure, mais un édifice de dentelles, de cheveux, & de rubans à plusieurs étages, que les femmes portoient sur leurs têtes. On voyoit sur une base de fil-de-fer s’élever la duchesse, le solitaire, le chou, le mousquetaire, le croissant, le firmament, le dixieme ciel, & la souris. Aujourd’hui c’est un simple nœud de rubans qui sert d’ornement à leur coëffure : il porte le nom de celle qui a imaginé la fontange ancienne ; comme palatine, parure de cou, celui de la princesse qui en a introduit l’usage en France.