L’Encyclopédie/1re édition/FRAPPE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frappe, s. f. (Fondeur de caracteres d’Imprimerie.) est l’assortiment complet de matrices pour fondre lesdits caracteres. On dit une frappe de nompareille, lorsqu’une boëte renferme toutes les matrices nécessaires pour faire une fonte de nompareille, ainsi des autres.

Un assortiment de frappes contenant les matrices nécessaires pour fondre tous les caracteres, est la richesse & le fonds d’un Fondeur. C’est en tirant l’empreinte de ces matrices avec un moule, qu’il fond tous les caracteres nécessaires pour l’impression ; on les appelle frappes, parce que les matrices reçoivent la figure de la lettre par un poinçon sur lequel est gravée la lettre que l’on veut former dans la matrice ; ce qui se fait en frappant avec un marteau sur le poinçon qui s’enfonce, & laisse son empreinte dans le morceau de cuivre qui s’appellera matrice : cette opération s’appelle frappe. Voyez Poinçons, Matrices.

Frappe, terme d’ancien Monnoyage, qui exprimoit l’art de donner l’empreinte à un flanc avec le marteau. Ce mot est expressément cité dans les anciennes ordonnances du Monnoyage au marteau.

Frappe plaque, (Bijoutier.) est une plaque de fer, du contour que l’on veut donner à la piece, armée d’une poignée de fer élevée, que l’on empoigne avec la main, & sur la téte de laquelle on frappe avec la masse.