L’Encyclopédie/1re édition/FULGURITE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
FULIGINEUX  ►

* FULGURITE, fulguritum, (Hist. anc.) c’est ainsi que les Latins appelloient les lieux ou les objets frappés de la foudre, quasi fulgure ictum, ; ils étoient sacrés par accident : on ne pouvoit plus les employer à des usages profanes. On y élevoit un autel sur lequel on sacrifioit des brebis de deux ans, ce qui faisoit encore appeller le lieu frappé de la foudre, du nom de bidental. Les grecs plaçoient sur cet autel une urne ouverte dans laquelle ils renfermoient les restes des choses que la foudre avoit noircies ou brûlées ; coûtume que les Romains adopterent : les augures étoient chargés de cette fonction. Quant à la purification des arbres foudroyés, elle étoit commise à des hommes particuliers connus sous le nom de strufertarii. On ne brûloit point à l’ordinaire les corps de ceux qui avoient péri par la foudre. La loi de Numa ordonnoit qu’ils fussent enterrés sur le lieu même de l’accident : fouler aux piés leur sépulture, étoit sinon un crime, du-moins un acte irreligieux pour lequel il y avoit des expiations & lustrations prescrites. Voyez Expiation & Lustration.