L’Encyclopédie/1re édition/GADES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GADARA
GADRILLE  ►

GADES, (Géog. anc.) Les Gades étoient deux petites îles de l’Océan sur la côte d’Espagne, piès du détroit de Gibraltar & de l’embouchure du fleuve Guadalquivir ou Bœtis : elles n’étoient éloignées l’une de l’autre que de six vingt pas : la plus petite avoit des pâturages si gras, que Strabon dit que l’on ne pouvoit faire de fromage du lait des animaux qu’on y nourrissoit, à-moins qu’on n’y mêlât de l’eau pour le détremper : maintenant ces deux îles n’en font plus qu’une, qui est Cadix ; mais quand il s’agit de l’antiquité, il faut toûjours conserver le mot de Gades : car ces deux îles étoient habitées par une colonie de Phéniciens, qui y avoient un temple très célebre consacré à Hercule : ils l’avoient nommé Gadir, c’est-à-dire forteresse, lieu muni, de gader, en latin septum, enceinte de murailles. (D. J.)