L’Encyclopédie/1re édition/GANJAM

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  GANGUE
GANKING  ►

GANJAM, (Géogr.) ville commerçante d’Asie dans le Mogolistan, à 34 lieues de Bampour. Sa grandeur est médiocre, ses rues sont étroites & mal disposées ; mais le peuple y est nombreux. Elle est située à la hauteur de 19d 30′ nord, sur une petite élevation le long du Tapete, à un quart de lieue de son embouchure.

Ganjam est célebre par sa pagode, qui est une tour de pierre massive, de figure polygone, haute d’environ 80 piés, sur 30 à 40 de base. A cette masse de pierre est jointe une espece de salle, où est placée l’idole qui s’appelle Coppal. Elle est servie par des sacrificateurs & des devadachi, c’est-à-dire par des esclaves des dieux. Ce sont des filles prostituées, dont l’emploi est de danser & de sonner de petites cloches en cadence, en chantant des chansons infames, soit dans la pagode, quand on y fait des sacrifices ; soit dans les rues, quand on promene l’idole en cérémonie.

Il regne à Ganjam un déréglement de mœurs qui n’a rien de semblable dans toute l’Inde : le libertinage y est si public, que l’on y crie souvent à son de trompe, qu’il y a du péril à aller chez les devadachi qui demeurent dans la ville, mais qu’on peut voir en toute sûreté celles qui desservent le temple de Coppal. (D. J.)