L’Encyclopédie/1re édition/GAU, GO, GOW, ou GOU

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

GAU, GO, GOW, ou GOU, (Géog.) canton ou contrée distinguée par ses propres bornes des cantons ou contrées du voisinage, mais qui d’ordinaire faisoit partie d’un autre peuple. Ce que les Celtes, c’est-à-dire les Gaulois, les Germains, appelloient Gan, Go, Gow, ou Gou, les Latins le nommoient Pagi, le peuple entier se nommoit civitas, & se divisoit in pagos : c’est dans ce sens que Jules César dit que les Helvétiens étoient partagés in quatuor pagos, en quatre cantons.

De ces Gau, Go, Gow, Gou, est venu la terminaison à plusieurs noms géographiques : telle est par exemple l’origine de la distinction établie en Frise, d’Ostergo & de Westergo, c’est-à-dire le canton oriental & le canton occidental. Il faut rapporter à la même origine le nom de Rheingau, donné au canton qui est entre Mayence & Baccharach ; celui de Brisgaw que porte le canton situé entre le Rhin, la Soüabe & la forêt Noire ; celui de Sundgau, qui signifie le pays situé entre le Rhin, l’évêché de Bâle & l’Alsace, &c. Remarquez que cette terminaison en Gou, ou Gau, est particuliere à l’Allemagne & aux pays dont la langue est un dialecte de l’allemand.

Ces Gau ou Pagi avoient anciennement leurs chefs, qui tous ensemble en choisissoient un d’entre eux pour commander la nation. Les Francs & les Allemands ayant établi chez eux l’état monarchique & héréditaire, conserverent l’ancienne coûtume de donner à chaque canton un chef, mais avec de nouveaux titres ; & c’est par cette raison qu’avec le tems cette premiere division a disparu dans beaucoup d’endroits, quoique dans le fond elle ait été conservée sous d’autres noms, comme de duché, de comté, &c. Voyez Fief, (Droit politiq.) (D. J.)