L’Encyclopédie/1re édition/GENIES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GÉNIE

GENIES en Architecture, figures d’enfans avec des aîles & des attributs, qui servent dans les ornemens à représenter les vertus & les passions, comme ceux qui sont peints par Raphaël dans la galerie du vieux palais Chigi à Rome. Il s’en fait de bas-reliefs, comme ceux de marbre blanc dans les trente-deux tympans de la colonnade de Versailles, qui sont par grouppes, & tiennent des attributs de l’amour, des jeux, des plaisirs, &c. On appelle génies fleuronés, ceux dont la partie inférieure se termine en naissance de rinceau de feuillages, comme dans la frise du frontispice de Néron à Rome. Voyez nos Planch. d’Archit.

On se sert aussi du mot de génie, pour désigner le feu & l’invention qu’un architecte, un dessinateur, décorateur, ou tous autres Artistes mettent dans la décoration de leurs ouvrages ; c’est une partie très-nécessaire dans l’Architecture. Un homme sans génie, quoique muni des préceptes de son art, va rarement loin : la diversité des occasions & le détail immense d’un bâtiment, exigent absolument des dispositions naturelles, qui soient aidées d’un exercice laborieux & sans relâche ; qualités essentielles à un architecte pour mériter la confiance de ceux qui lui abandonnent leurs intérêts. Voyez Architecte.

Genie en Peinture. Voyez Peinture.