L’Encyclopédie/1re édition/GESTATION

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
GESTE  ►

GESTATION, s. f. gestatio, (Gymn. medic.) sorte d’exercice d’usage chez les Romains pour le rétablissement de la santé ; il consistoit à se faire porter en litiere, en chaise, ou à se faire traîner rapidement, soit dans un charriot, soit dans un bateau sur l’eau, afin de donner au corps du mouvement & de la secousse. Celse vante beaucoup les avantages de cet exercice pour la guérison des maladies chroniques ; longis, dit-il, & jam inclinatis morbis aptissima est gestatio, lib. II. cap. xjv. c’est Asclépiade qui mit le premier en pratique les frictions & la gestation ; Ætius l’appelle αἰώρα, & en a fait un petit traité dans son tetrab. 1. serm. 3. cap. vj. consultez-le, il est méthodique & de bon sens. Nos medecins modernes recommandent aussi la gestation dans des voitures un peu rudes, & non pas dans celles qui mollement suspendues indiquent des Sybarites dans une nation guerriere : toute gestation où l’on se sent à peine mouvoir, ne peut produire aucun effet. La promenade à pié, qu’il ne faut pas confondre avec la gestation, s’appelloit à Rome ambulatio ; & la plûpart des grands la préféroient à la gestation sur la fin de la république : constituimus inter nos, dit Cicéron, ut ambulationem pomeridianam conficeremus in academiâ ; « Nous convinmes de faire notre promenade d’après dîner dans les allées solitaires de l’académie. » Voyez donc Promenade. (D. J.)