L’Encyclopédie/1re édition/GETES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GÉSULA
GETH  ►

GETES, (les) Géog. anc. ancien peuple de Scythes, qui ayant passé en Europe, vinrent s’établir aux envirous du Danube. Dès le tems d’Auguste, ils occupoient la rive gauche du Danube, avec les Bastarnes, les Besses, & les Sarmates. Les œuvres d’Ovide sont remplies des plaintes qu’il fait de vivre au milieu d’eux. Quoique le lieu où il étoit relegué, soit à-peu-près sous le parallele de Bordeaux, il le dépeint comme s’il se trouvoit jetté dans le climat de la Norvege. Du tems d’Auguste, les Getes n’étoient point encore établis en-deçà du Danube, mais il paroît qu’ils l’avoient passé au moins en partie sous Claudius. Au reste, Strabon est le seul des anciens qui ait bien marqué les divisions des Getes, & qui nous apprenne les vrais détails de cette nation.

Les Getes, selon cet auteur, habitoient le pays qui est au-delà de celui des Sueves, à l’orient, le long du Danube ; c’est ce que nous appellons aujourd’hui la Transylvanie, la Valachie, & la partie de la Bulgarie qui est à la droite du Danube. Ils parloient la même langue que les Thraces ; le nom de Getes étoit le nom commun à toute la nation, & le nom particulier d’un peuple de cette nation. L’autre peuple étoit composé de Daces, Daci, que Strabon appelle Δάυοι, Davi, Daves. De ces noms de Getes & de Daves, sont venus les noms de valets Geta & Davus, si communs dans les comédies latines.

Il faut bien distinguer les Goths des Getes. Les Goths habitoient près de la mer Baltique, à l’occident de la Vistule, & les Getes dès le commencement ont été sur les bords du Danube, près de la Dacie. Voyez Goths. (D. J.)

Getes, Philosophie des Getes. Voyez l’article Scythes.