L’Encyclopédie/1re édition/GLISSER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GLISSÉ
GLISSON  ►

GLISSER, v. neut. (Méchan.) se dit quand un corps se meut sur une surface plane, de maniere que la même partie ou le même point du corps touche toûjours cette surface : c’est ce qu’on appelle en Méchanique, superincessus radens.

Si le corps se meut sur une surface plane, de maniere qu’il applique successivement à cette surface différentes parties ou différens points, on dit alors que le corps roule : il en est de même s’il se meut sur une surface courbe sur laquelle il applique toûjours la même partie ; car alors il ne peut se mouvoir sans tourner au-moins en partie ; de maniere que sa partie supérieure a plus ou moins de mouvement que sa partie inférieure, selon que la surface est convexe ou concave. Le mot glisser pris dans le sens le plus exact, suppose que toutes les parties du corps se meuvent d’un mouvement égal, c’est-à-dire décrivent dans le même tems des lignes égales & paralleles.

Lorsqu’un corps est frappé suivant une direction qui passe par son centre de gravité, & qui est perpendiculaire à l’endroit frappé de la surface du corps, ce corps tend à se mouvoir en glissant, & il se mouvroit en effet de cette maniere, si les aspérités de sa surface & celles de la surface sur laquelle il se meut, ne l’obligeoient quelquefois à tourner. Voyez Roulement, Frottement, Roue d’Aristote, &c. (O)