L’Encyclopédie/1re édition/GOUJON

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  GOUGETTE
GOUJONNER  ►

GOUJON de riviere, gobio fluviatilis, s. m. (Hist. nat. Icthyol.) petit poisson appellé goisson dans le Lyonnois ; il est couvert de petites écailles ; il a deux petits barbillons près de la bouche, deux nageoires près des oüies, deux sous le ventre, une au-delà de l’anus, & une sur le dos, qui est tachetée de noir. Ce poisson a la chair molle & de mauvais goût, parce qu’il reste dans la fange, & qu’il vit de chair pourrie. Lorsque l’on a jetté dans l’eau une tête de cheval ou de bœuf, &c. les goujons viennent en grand nombre pour en manger ou plûtôt pour la sucer, car ils n’ont point de dents : après les avoir ainsi rassemblés, on les pêche aisément. Rond. hist. des poissons de riviere. (I)

Goujon, en Architecture ; c’est une grosse cheville de fer sans tête, qui sert à retenir des colonnes entre leurs bases & le fust ; le chapiteau avec le fust ou tige ; des balustres entre leur socle & tablette, & à d’autres usages. (P)

Goujon d’une poulie, (Méch.) voyez Boulon.

Goujon de Pommes, en terme de Doreur, sont des broches de fer sur lesquelles on travaille les pommes de carrosse. On les monte sur le carrosse. Ces broches sont prises dans le corps de la pomme, quand on la fond.

Goujon, (Menuisier.) Ce sont des chevilles que l’on colle, & que les Menuisiers mettent au lieu de clés, lorsqu’ils collent quelques pieces de bois ensemble, soit que ces pieces soient à languettes & raînures, ou qu’elles soient à plat-joint.