L’Encyclopédie/1re édition/GOUSSET

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GOUSSE
GOUT  ►

* GOUSSET, s. m. (Gramm.) ce mot a plusieurs acceptions. Il se dit de la piece de toile en losange dont ont garnit l’endroit d’une chemise qui correspond à l’aisselle : de la partie de l’armure d’un chevalier, qui a une branche ouverte & plus courte que l’autre, qui est faite en équerre, & qui habille aussi le haut du bras à l’articulation : d’une petite poche pratiquée à nos culottes, où l’on sert sa montre ou quelques autres meubles précieux : de la barre du gouvernail : voyez la Planche IV. fig. n°. 177. & l’art. Gouvernail : d’une espece de lieu qui se place dans les enrênures d’un entrain à un autre, ou d’un morceau de planche en équerre, chantourné par-devant, que l’on fixe de champ à un mur ou dans un autre endroit, pour soûtenir une planche, une tablette : d’une espece de siége ménagé à la portiere d’un carrosse pour un sur-numéraire ; & d’une piece en forme de pupitre, tirée de l’angle dextre ou senestre du chef, descendant diagonalement sur le point du milieu de l’écu d’une autre piece semblable, & tombant perpendiculairement sur la base. V. nos Planches de Blason. Le gousset est une flétrissure ; il marque, à ce que disent les écrivains de l’art héraldique, la sévérité, &c.