L’Encyclopédie/1re édition/GRAVER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GRAVELLE
GRAVESENDE  ►

* GRAVER, v. act. & neut. c’est imiter les objets de la nature & les scenes de la vie, avec des traits tracés au burin, ou autrement, sur des substances capables de les retenir, & d’en laisser l’empreinte sur le papier, la toile, le satin, par le moyen de l’impression. On grave sur presque toutes les matieres dures, le fer, l’acier, la pierre, le cuivre, le bois, &c. Voyez ces différens travaux aux articles Gravure.

Graver, en terme d’Artificier, se dit de l’effet d’un feu trop vif à l’égard d’un cartouche qui n’est pas de force suffisante pour y résister parfaitement, soit parce que les révolutions du carton ne sont pas exactement collées les unes sur les autres, soit parce qu’elles ne sont pas assez nombreuses, ce qui fait que le cartouche perce ou se fend. Dictionn. de Trév.

Graver, en terme de Boutonnier, c’est l’action d’imprimer sur un cerceau tel ou tel dessein. On a pour cela des poinçons qui couvrent tout le cerceau ; & d’un coup de marteau fort ou foible, selon l’épaisseur de la piece, on y marque l’empreinte du poinçon. Quoiqu’il n’y ait rien de trop merveilleux dans cette espece de gravure, ceux qui la font ne laissent pas de se cacher soigneusement pour travailler : si c’est de peur qu’on ne leur dérobe leur secret, où est-il donc ce secret ? Il est plus vraissemblable de croire que c’est pour prêter à cette manœuvre une difficulté imaginaire, qui abuse ceux qui voudroient s’occuper dans cette partie, ou pour donner du relief à leur ouvrage, & se faire mieux payer de leur tems. Si c’est cela, ces ouvriers ne sont pas mal-adroits.

Graver, en terme de Piqueur en tabatiere, c’est tracer les desseins sur la tabatiere, en sorte que les traits ne s’effacent point ; ce qui arriveroit, si l’on ne se servoit que du crayon ou d’autre matiere semblable. On ne peut cependant faire aucun usage du burin dans cette opération ; sa forme triangulaire feroit des traits qui couvriroient les clous, &c. mais on ne se sert que d’une aiguille ordinaire.