L’Encyclopédie/1re édition/GRELIN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GRÊLER
GRÊLOIRE  ►

GRELIN, s. m. terme de Corderie, cordage composé de plusieurs aussieres, & commis deux fois.

Les grelins se fabriquent de la même façon que les aussieres ; la seule différence qu’il y a entre ces deux sortes de cordages, c’est que les grelins sont composés d’aussieres, au lieu que les aussieres sont faites de torons.

M. Duhamel dit, dans son art de la Corderie, que les grelins ont plusieurs avantages sur les aussieres.

1°. Comme ils sont commis deux fois, les fibres de chanvre sont entrelacées, de maniere que les frottemens violens que ces cordages ont à souffrir, ne peuvent déranger facilement ces fibres : avantage que n’ont pas les aussieres ; aussi sont-elles moins de durée.

2°. Les grelins sont plus serrés que les aussieres ; ainsi l’eau les pénetre plus difficilement.

3°. On a dit dans l’article Aussieres a quatre Torons, qu’il est avantageux de multiplier le nombre des torons : or il n’y a pas de moyen plus sûr de les multiplier, que de faire des cordages en grelin.

On peut faire des grelins avec toutes sortes d’aussieres, & les composer d’autant d’aussieres qu’on met de torons dans les aussieres.

Grelins en queue de rat, sont des grelins qui ont une fois plus de grosseur par un bout que par l’autre.

Quand on a fait des aussieres en queue de rat, on en prend autant qu’on veut que le grelin ait de cordons, & on les commet de la même façon que les grelins ordinaires, excepté que pour tordre les grelins on ne fait virer que les manivelles du chantier. Voyez l’article Corderie.