L’Encyclopédie/1re édition/HÉGIRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 96-97).
◄  HEGETMATIA
HEGOW  ►

HÉGIRE, s. f. (Chronol.) fameuse époque des Arabes & des Musulmans. Le mot hégire, ou plûtôt hégiratan en arabe, veut dire fuite, parce que Mahomet fut obligé de s’enfuir de Médine, pour éviter d’être pris par les magistrats de cette ville, qui vouloient l’arrêter. Prideaux, dans la vie qu’il a donnée de ce célebre fondateur d’une fausse religion, nous apprend que l’époque de l’hégire fut établie par Omar, troisieme empereur des Sarrasins, & que les Arabes commencerent à compter leurs années depuis le jour de l’évasion de Mahomet de la Mecque, qui fut la nuit du 15 au 16 Juillet de l’an de J. C. 622, sous le regne de l’empereur Héraclius : jusqu’à l’établissement de cette époque, ils ne comptoient que depuis la derniere guerre considérable où ils s’étoient trouvés engagés.

Pour bien entendre l’époque nommée hégire, & la chose le mérite, il faut remarquer 1°. que l’année des nouveaux Arabes ou Mahométans est purement des mois lunaires, qui sont alternativement de trente & de vingt-neuf jours civils : de sorte que l’année commune est de trois cens cinquante-quatre jours : 2°. qu’ils ont une période de trente ans, composée de dix-neuf années & d’onze surabondantes, c’est-à-dire qui sont de trois cents cinquante-cinq jours. Ces années surabondantes sont la 2, 5, 7, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 26 & 29 ; les autres, sçavoir la 1, 3, 4, 6, 8, 9, &c. sont ordinaires : 3°. il faut observer que cette année lunaire des Mahométans est plus courte d’onze jours que notre année solaire & grégorienne, qui est de trois cents soixante-cinq jours ; ainsi en trente-deux ans arabes finis, il manque trente-deux fois onze jours, qui font trois cents cinquante-deux jours, & par conséquent environ un an grégorien : donc trente-trois années arabes font trente-deux années grégoriennes, ou environ ; & par une méthode qui suffit pour l’Histoire, afin de désigner à-peu-près les tems, on peut faire une trente-troisieme année intercalaire, & recommencer ainsi de trente-trois en trente-trois ans : 4°. enfin, pour éclaircir encore cette matiere & éviter les erreurs, il faut remarquer que la premiere année de l’hégire commença, comme je l’ai dit, la nuit du 15 au 16 Juillet 622 de notre ere ; la seconde au 4 Juillet 623 ; la troisieme au 23 Juin 624 ; & ainsi en rétrogadant d’onze jours, & parcourant tous les mois de l’année grégorienne.

On peut réduire en plusieurs manieres les années de l’hégire, à l’année julienne ou grégorienne, c’est-à-dire trouver à quelle année grégorienne tombe chaque année de l’hégire.

Premiere maniere. Il faut prendre le nombre donné d’années de l’hégire, & le réduire en une somme de jours, réduire ensuite ces jours en années grégoriennes de trois cents soixante-cinq jours ; c’est-à-dire voir combien 365 est dans le nombre de jours trouvé ; puis du quotient retrancher les intercalations, je veux dire autant de jours qu’il y a de fois quatre années, excepté chaque centieme, à quoi l’on n’ajoûte rien ; au contraire, à chaque centaine d’années il faut retrancher vingt-quatre jours. Enfin il faut ajoûter le nombre d’années grégoriennes trouvé, à 622, & le produit sera l’année grégorienne, à laquelle tombe l’année de l’hégire donnée.

Autre maniere. Il faut ajoûter le nombre d’années de l’hégire donné, à 622 ; puis prendre autant de fois 11 qu’il y a d’unités ou d’années de l’hégire dans le nombre donné ; c’est-à-dire multiplier ce nombre par 11, ajoûter au produit le nombre des jours intercalaires qu’il y a dû avoir dans le nombre des années de l’hégire donné, voir combien cette somme fait d’années grégoriennes, & les retrancher de la somme d’années trouvées d’abord ; le restant donnera l’année grégorienne à laquelle tombe l’année de l’hégire donnée.

Troisieme maniere. Prenez l’année de l’hégire donnée, ajoûtez y 621, puis retranchez de la somme autant de fois 1 que 33 est compris dans le nombre de l’hégire donné : la raison de cette soustraction est que l’année mahométane ne répond pas exactement à l’année chrétienne, & que sur trente-trois il s’en faut une année à-peu-près, c’est-à-dire que trente-trois années mahométanes n’en font qu’environ trente-deux des nôtres. De même, pour réduire les années de J. C. à celles de l’hégire, par la même raison, après avoir retranché 621 de l’année de J. C. il faut ajoûter au restant autant de fois 33 que 33 est contenu de fois dans ce restant.

Donnons des exemples. Vous voulez sçavoir quelle est l’année 960 de l’hégire ; ajoûtez 621 à 960, vous aurez 1581. Or 33 est vingt-neuf fois, plus 3 années, dans 960 ; négligez les trois années de plus, & retranchez 29 de 1581, il restera 1552, qui est l’année de l’ere chrétienne qui répond à l’année de l’hégire 960.

Voulez-vous sçavoir quelle année de l’hégire comptent aujourd’hui les Musulmans en 1758 ? retranchez 621 de 1758, il restera 1137. Or 33 est 34 fois, plus 15 années, dans 1137. Négligez les 15 années, & ajoûtez seulement 33 à 77, vous aurez 1170 pour l’année de l’hégire qui répond à notre année présente 1758.

Mais pour faciliter encore davantage la réduction des années de l’hégire, à celles de l’ere chrétienne, nous allons joindre ici une table méthodique qui pourra servir à ce dessein. Il suffit pour l’entendre, de sçavoir qu’après avoir ajoûté 621 à l’année de l’hégire, il faut soustraire du produit le nombre qui est marqué dans cette table.

33 1 363 11 693 21 1023 31
66 2 396 12 726 22 1056 32
99 3 429 13 759 23 1089 33
132 4 462 14 792 24 1122 34
165 5 495 15 825 25 1155 35
198 6 528 16 858 26
231 7 561 17 891 27
264 8 594 18 924 28
297 9 627 19 957 29
330 10 660 20 990 30

Par exemple, pour réduire l’année 757 de l’hégire à l’année de J. C. il faut premierement ajoûter 621, ce qui fait 1378 ; puis voir dans la table si le nombre de 757 s’y trouve. Comme il ne s’y trouve pas, on prend celui qui le précede, qui est 726, l’on soustrait le nombre qui lui répond, sçavoir 22, de 1378, & il vient 1356, qui est la véritable année de l’ere chrétienne.

757 Ainsi l’an 757 de l’hégire de Mahomet est l’an 1356 depuis la naissance de J. C.
621

1378
22

1356

Cette soustraction se fait parce que les années des Mahométans n’égalant pas, comme nous l’avons dit, celle des Chrétiens, il faut retrancher 1 an sur 33, 2 sur 66, 3 sur 99, 4 sur 132, &c.

Mais ceux qui voudront des calculs d’une sçavante chronologie, faits dans la derniere exactitude, doivent consulter les tables dressées par le P. Riccioli, dans sa chronolog. reform. Voyez aussi, sur la matiere que nous traitons, Scaliger, de emendat. tempor. Petau, de doctrinâ tempor. cap. l. & lib. VII. cap. xij. ou son ration. tempor. part. II. lib. IV. cap. xv. (D. J.)