L’Encyclopédie/1re édition/ILES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 551-552).
◄  ILERGETES

ILES, s. f. en Anatomie, l’os des îles, l’os ileum ou l’os des hanches, & a été ainsi nommé par les anciens, parce qu’il soutient les flancs. V. Flanc.

C’est la plus grande des trois pieces dont les os innominés sont composés dans les jeunes sujets.

Il est situé à la partie supérieure du bassin : on le divise en crête, en base, en bord antérieur, en bord postérieur, en deux faces ; l’une latérale externe, l’autre latérale interne.

La crête est la partie supérieure arrondie en forme d’arcade, dont la portion postérieure, qui est la plus épaisse, est appellée tubérosité ; on distingue dans son épaisseur deux levres & deux interstices.

Le bord antérieur a deux interstices, appellées l’une épine antérieure supérieure, & l’autre épine antérieure inférieure. Ces deux éminences sont séparées par une échancrure ; on en remarque de même deux au bord postérieur, mais elles sont plus près l’une de l’autre.

La base ou partie inférieure est la plus épaisse de toutes ; elle forme antérieurement la portion supérieure de la cavité cotyloïde, & postérieurement presque toute la grande échancrure sciatique.

La face latérale externe est convexe antérieurement & concave postérieurement.

La face latérale interne est inégalement concave ; elle a en-arriere plusieurs inégalités, parmi lesquelles il y a une grande facette cartilagineuse de la figure d’une S qui sert à la symphise cartilagineuse de cet os avec l’os sacrum.