L’Encyclopédie/1re édition/INNÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 754).
◄  INN
INNÉRATA  ►

* INNÉ, adj. (Gram. & Philosoph.) qui naît avec nous ; il n’y a d’inné que la faculté de sentir & de penser ; tout le reste est acquis. Supprimez l’œil, & vous supprimez en même tems toutes les idées qui appartiennent à la vûe. Supprimez le nez, & vous supprimez en même tems toutes les idées qui appartiennent à l’odorat ; & ainsi du goût, de l’ouie, & du toucher. Or toutes ces idées & tous ces sens supprimés, il ne reste aucune notion abstraite ; car c’est par le sensible que nous sommes conduits à l’abstrait. Mais après avoir procédé par voie de suppression, suivons la méthode contraire. Supposons une masse informe, mais sensible ; elle aura toutes les idées qu’on peut obtenir du toucher ; perfectionnons son organisation ; développons cette masse, & en même tems nous ouvrirons la porte aux sensations & aux connoissances. C’est par l’une & l’autre de ces méthodes qu’on peut réduire l’homme à la condition de l’huitre, & élever l’huitre à la condition de l’homme. Voyez ce qu’il faut penser des idées innées aux articles Inné & Idée.