L’Encyclopédie/1re édition/JASSUS, ou JASUS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 468).
◄  JASSI
JASTIEN  ►

JASSUS, ou JASUS, (Géog. anc.) ville d’Asie dans la Carie ; Polybe dit qu’elle étoit située sur la côte d’Asie, dans le golfe qui est terminé d’un côté par le temple de Neptune sur le territoire des Milésiens, & de l’autre côté par la ville des Mindiens. Pline en parle aussi deux fois, liv. IX. chap. viij. La notice de Hiéroclès qui la met entre les villes épiscopales de la Carie, l’appelle Ἴασος ; c’est présentement Askem-Kalési. Voyez Askem-Kalési.

Chérille poëte grec, étoit natif de Jase ; il se rendit célebre par son poëme sur la victoire, que les Athéniens remporterent contre Xerxès ; & cet ouvrage leur parut si beau, qu’ils lui donnerent une piece d’or pour chaque vers. C’est ainsi qu’Octavie récompensa Virgile, pour l’éloge de Marcellus qu’il avoit placé avec tant d’art dans le VI. livre de l’Enéïde. Nous connoissons cet éloge de la plume du cygne de Mantoue, & nous ne cessons de l’admirer ; mais le tems nous a envié la piece de Chérille qui lui fit tant d’honneur ; il ne nous reste que quelques courts fragmens des vers du poëte de Carie. (D. J.)